LE PARTENARIAT – LAURÉAT 2013


En 2013, le Partenariat a obtenu une aide financière de 2 000 € pour son projet de sauvegarde et de mise en valeur de la Mangrove de Saint-Louis du Sénégal.

Le projet visait à sauvegarder cet écosystème fragile, abritant des ressources naturelles importantes qui contribuent à la résilience écologique face au changement climatique que connaît la commune (salinisation des terres, montée des eaux..). Pour rappel, la mangrove de Saint-Louis est la plus septentrionale de l’Afrique de l’Ouest, elle a perdu 24% de sa surface et pas loin de la moitié de ses espèces animales, tandis que les activités humaines mènent à sa dégradation quotidienne.

Pour une gestion durable de la mangrove de Saint-Louis

Documentaire réalisé par Guiss Guiss Adouna (Studio Sénéganim)
avec l’association Le Partenariat à Saint-Louis du Sénégal en 2012

 

ET CONCRÈTEMENT ?


Il s’agit ici de la 2e étape d’un programme déjà financé dans le cadre du 1er appel à projet organisé par la Ville de Lille (Cf. Onglet « Historique »).

Les quatre grandes phases de ce second volet étaient de mettre en place un système de gestion et de suivi de l’écosystème par la commune de Saint-Louis, de promouvoir des actions de reboisement de la mangrove, de continuer à sensibiliser en milieu scolaire sur la gestion durable des ressources naturelles et enfin de favoriser l’émergence d’activités économiques liées à une bonne gestion de la mangrove.

Un comité local de suivi a été implanté tandis que l’association Le Partenariat travaille en concertation avec la Commune de Saint-Louis et son ADC (Agence de Développement Communal), ses communes avoisinantes, l’Agence Régionale de Développement (ARD) et le GIE des écogardes de Gardiol.

De nombreux ateliers de sensibilisation ont été mis en place depuis le lancement du projet en novembre 2014, tandis que la phase 1 avait déjà permis d’améliorer les conditions de vie des populations par les retombées financières générées par la mangrove, où la présence de huîtres, crevettes et autres espèces de poissons vivants dans cet écosystème participe à la relance de l’activité de la pêche.


Je veux en savoir plus :

Le site du Partenariat