Une conférence de presse au CHU de Lille

Le lundi 11 juin dernier s’est tenu, au CHU de Lille, une conférence de presse en présence de la Fondation de Lille, des professionnels porteurs du programme Karib Trauma ainsi que des représentants de l’association SOS Kriz, en duplex depuis Fort-de-France.

L’occasion de faire un point sur la forte mobilisation de la Martinique pour venir en aide aux populations sinistrées après le passage de l’ouragan Irma en septembre 2017.

L’association SOS KRIZ, présidée par le Professeur Louis Jehel du CHU de Fort-de-France, s’est donnée pour mission, via le programme Karib Trauma, de sensibiliser les populations touchées par l’ouragan aux troubles post-traumatiques susceptibles de se développer après ce type de catastrophe. Parallèlement à cette sensibilisation, l’association est intervenue pour former les professionnels de santé présents sur place à la gestion et au suivi des traumatismes diagnostiqués.

Le Docteur François Ducrocq, psychiatre spécialiste de l’urgence médico-psychologique au CHU de Lille et par ailleurs coordinateur pour le ministère des Solidarités et de la Santé du fonctionnement des cellules d’urgence médico-psychologique (CUMP), a ainsi pu présenter aux journalistes présents le programme Karib Trauma, fruit d’une collaboration inter-CHU.

En duo avec le Professeur Louis Jehel, en duplex depuis le CHU de Martinique, il s’est arrêté sur les différents moyens qui ont permis de consolider la connaissance des professionnels de santé de l’approche psychotraumatique. Chacun a insisté sur le rôle essentiel des formations, mais également des « précepteurs », bénévoles formés sur place pour repérer les personnes susceptibles d’être touchées par ses troubles.

 

Une action de santé publique soutenue par la Fondation de Lille

La Fondation de Lille, qui avait lancé une souscription publique dès les premiers jours de l’ouragan Irma, a participé au financement de cette action de santé publique à hauteur de 30.000 €.

Elle a notamment financé la réalisation d’un film à destination des populations locales intitulé « Le Vol », ayant servi d’outil de sensibilisation aux troubles post-traumatiques qui pourraient survenir, et d’appui visuel à la libération de la parole des personnes affectées. 

Grâce à la générosité des collectivités locales (Métropole Européenne de Lille, villes de Lille, Hellemmes, Lomme, Roncq) et des donateurs particuliers, d’autres projets d’urgence et de post-urgence avaient été financés. 

Nous remercions à nouveau l’ensemble des contributeurs pour leur confiance. 


Crédits photographiques : Alain Vanderhaegen – Direction de la communication – CHU de Lille