Un événement pour valoriser les futurs talents du design

Dans le cadre de Lille Capitale Mondiale du Design 2020, la Section Nord de la Société des Membres de la Légion d’Honneur organisait le 1er décembre dernier une journée grand public autour du design dans les locaux de la Métropole Européenne de Lille. World-cafés, expositions, conférences animaient la journée. Durant ce temps fort a été mis en lumière le concours « Challenges d’Honneur du Design » lancé auprès des élèves de l’enseignement professionnel et des designers en exil.

Un jury constitué notamment de la Fondation de Lille a permis de délibérer sur les projets reçus, aboutissement de plusieurs mois de travail des participants, parrainés par les légionnaires de la section.

La Fondation de Lille attribue un prix à Abdelhamid

Abdelhamid EL HILALI reçoit son prix

La Fondation de Lille a attribué un prix financier de 500 € dans la catégorie « Designers en Exil » pour Abdelhamid EL HILALI, 2e dans sa catégorie.

Originaire de Midelt au Maroc, Abdelhamid vit depuis octobre 2017 en France, il est actuellement en 2e année de BTS en Aménagement paysager au Lycée Horticole de Lomme.

Après plusieurs formations comme dessinateur de bâtiment et chef de chantier en BTP réalisés dans son pays d’origine, Abdelhamid souhaite désormais s’installer durablement en France et travailler dans le paysage.

Abdelhamid a proposé un projet de centre Social de mixage de générations. Au sein d’un même environnement cohabitent crèche, maison des étudiants et maison de retraite, afin de favoriser le bien-vivre ensemble et le contact entre les différents publics, dans un bâtiment aux normes écologiques et environnementales.

« Je suis très intéressé par la dynamique interne de la société civile (…) En tant qu’étudiant étranger poursuivant ses études en France depuis un an et demi, j’ai eu de grandes difficultés à m’intégrer dans la société. (…) Ma solitude m’a laissé l’impression que je n’étais pas productif car je m’ennuyais. Alors j’ai mis tous mon temps libre à penser à cette problématique, à ce projet. (…)
J’ai imaginé dans ce « centre social de mixage de générations » une petite société composée de tranches d’âges différentes (enfants, jeunes, étudiants, personnes âgées) dans laquelle le but est de permettre à tout le monde de vivre ensemble et de partager ses idées, ses compétences et ses savoir-faire. (…) » nous explique Abdelhamid.

En valorisant les designers en exil, la Société des Membres de la Légion d’Honneur a souhaité mettre en lumière les exilés, et montrer un regard différent sur ceux qui, parfois marginalisés, possèdent un réel savoir-faire et du talent faire connaître