La Fondation de Lille, Reconnue d’Utilité Publique, lance une souscription publique pour venir en aide aux sinistrés de l’Ouragan Matthew.

Mardi 4 Octobre, le Sud d’Haïti a été touché par le passage de l’ouragan Matthew, le plus violent qu’a connu les Caraïbes depuis une décennie.

Le bilan encore partiel de la catastrophe fait état de plus de 300 morts, tandis que la ville de Jérémie semble avoir été presqu’entierement détruite. De nombreuses infrastructures et habitations ont été touchées. Les glissements de terrain ont contaminé les points d’eau et les autorités craignent désormais une flambée du choléra, dans un pays qui peine à se relever du séisme de 2010 qui avait fait près de 300.000 victimes.

Le bureau des Nations unies pour l’aide humanitaire (OCHA) a estimé mercredi que 300.000 Haïtiens avaient besoin d’une assistance immédiate.

L’ouragan a également provoqué des dégâts matériels importants en République Dominicaine, à Cuba et au Bahamas. Désormais rétrogradé en catégorie 3 sur l’échelle de Saffir-Simpson, il reste néanmoins particulièrement dangereux et balaye actuellement les côtes américaines.

Le bilan s’alourdit d’heure en heure, les populations sinistrées ont désormais besoin de secours. De nombreuses ONG sont déjà sur place pour répondre aux besoins vitaux de la population. 

Première fondation territoriale en France, la Fondation de Lille, reconnue d’utilité publique, est habilitée à gérer des fonds et à collecter des dons.
Elle appelle les habitants de notre région, les entreprises et les collectivités à faire un don à la Fondation pour soutenir le travail des ONG qui doivent intervenir au plus vite. 


Faire un don en faveur des sinistrés de l’Ouragan Matthew : 

  • par chèque à l’ordre de « Fondation de Lille – Ouragan Matthew » à envoyer à :
    Fondation de Lille,  99, rue Saint Sauveur BP 667  59033 Lille Cedex

La souscription publique est clôturée, retrouvez les projets financés en cliquant ici.

Pour les particuliers le don est déductible de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66%, dans la limite de 20 % du revenu imposable OU de l’impôt sur la Fortune à hauteur de 75%. Plus d’informations sur cette page


Crédits photographiques : HECTOR RETAMAL / AFP