En Septembre 2015, la Fondation de Lille lançait un appel à la solidarité en faveur des familles réfugiées accueillies à Lille et dans la région Nord-Pas de Calais, en lien avec la Ville de Lille, les municipalités et les associations du territoire.

Un grand nombre de Lillois se sont manifestés et mobilisés en soutien à ce projet d’accueil : dons alimentaires, vestimentaires, matériels, participation bénévole à de l’interprétariat et de la traduction, participation bénévole à l’aide à l’apprentissage du français, hébergement de familles réfugiées, actions de parrainage… La Fondation de Lille collectait quant à elle les dons financiers.

Grâce à la générosité des citoyens, la Fondation de Lille a collecté la somme 5.572 €L’intégralité des fonds collectés ont été reversés au profit des familles accueillies à Lille.


Dès Septembre 2015, la Ville de Lille s’est en effet déclarée favorable à l’accueil de 100 demandeurs d’asiles et réfugiés dans le cadre du plan national d’accueil des réfugiés.

Les deux associations, la  Sauvegarde du Nord et l’AFEJI,ont été choisies pour gérer l’accueil et l’hébergement, tandis que la Ville de Lille a mis à disposition des locaux et des services pour faciliter les démarches d’ouverture de droits des personnes accompagnées. 84 demandeurs d’asile ont d’ores et déjà été accueillis dans le cadre de ce programme.

Afin de construire avec elles les conditions de leur intégration et de leur vie future en France, la structure Temporaire d’Accueil des Demandeurs d’Asile (STADA) de la Sauvegarde du Nord s’est donnée comme mission :

  • d’assurer l’accueil et l’hébergement des demandeurs d’asile et réfugiés
  • d’assurer l’accompagnement administratif, social et garantir l’accompagnement médical et psychologique
  • de garantir la scolarisation des enfants
  • de préparer et organiser la sortie d’hébergement (à l’issue de la procédure de demande d’asile auprès de l’OFPRA)

Grâce aux dons collectés, la Fondation de Lille a pu financer  :

  • Une partie des frais d’interprétariat nécessaires à l’instruction de la demande d’asile : l’instruction de la demande d’asile est une démarche fondamentale qui nécessite la constitution d’un « récit de vie », un travail douloureux pour les personnes, qui doivent ainsi verbaliser un vécu souvent traumatisant (viols, scènes de crime, meurtres, assassinats, tortures, contexte de menace globale liée à la guerre..). Les résidents maitrisant très peu le français ne peuvent partager toute la subtilité de leur expérience, pourtant nécessaire pour défendre leur situation auprès de l’OFPRA. Des interprètes compétents, formés et sensibilisés à de telles expériences, maîtrisant parfaitement les subtilités de leur langue maternelle ont ainsi été employés. 9 à 12h d’interprétariat ont été nécessaires par résident.
  •  la prise en charge des frais de transports nécessaires à l’apprentissage du français : les résidents se rendent régulièrement à des cours de français auprès de l’UFJ (Union Française de la Jeunesse ) et de la Clé, afin de préparer leur sortie du dispositif. Dans un souci d’intégration dans la cité et de découverte de l’environnement, les résidents étaient invités à se rendre directement dans les structures, supposant ainsi l’achat de titres de transports en commun que la Fondation de Lille a pu ainsi prendre en charge.

Nous remercions à nouveau l’ensemble des donateurs, qui ont permis de faciliter l’insertion des personnes accueillies.