La 5e édition du Prix Littéraire « Alain Decaux » de la Francophonie, parrainé par le célèbre académicien et par Michel QUINT, écrivain, a connu un grand succès. La Fondation de Lille a reçu plus d’une centaine de textes provenant du monde entier.

Le jury final s’est réuni en juillet dernier pour choisir les lauréats dans chacune des catégories (plus et moins de 18 ans) : Afrique, Orient, Europe et Amérique, Région Nord-Pas-de-Calais.

Michel QUINT a procédé au choix du Grand Lauréat.. qui seront en réalité deux grands lauréats :


La Ville de Trayan (Catégorie Moins de 18 ans, Europe)

Mirna Dragas est née à Sarajevo en 1995. Elle dit « écrire depuis qu’elle connait l’alphabet ». Étudiante en Sciences Politiques, elle fait partie d’une association de jeunes journalistes et publie des articles dans des magazines.

« La Ville de Trayan » conte les histoires des jeunes gens de Sarajevo, qui, 19 ans après la guerre font face à de nouveaux défis existentiels.

Dites le avec des fleurs ! (Catégorie Plus de 18 ans, Europe)

Klaus Gerth est né en 1945, près de Cologne, de mère zélandaise et de père allemand. Il fit ses études à Amsterdam Paris, Heidelberg. Ensuite, nomade, migrant, il eut « 100 métiers et autant d’adresses ». Ses écrits sont un voyage au coeur des aspirations, des rêves de chacun, dans un monde mu par des logiques insaisissables, contradictoires.

« Dites-le avec des fleurs ! » en est une excellente illustration. En 1962, à la veille des Accords d’Évian qui scellent l’indépendance de l’Algérie, que vont faire Mohamed et Hafiza, qui habitent à Paris, où ils sont chez eux ?


Les nouvelles lauréates et les mentions spéciales seront éditées dans un recueil de nouvelles publié par la Fondation de Lille.

(c) photos : Flickr / Karoly Czifra